Maquillage permanent : les arguments de poids pour enfin sauter le pas

Il existe des tendances beauté qui dans la tête des filles branchées paraissent dépassées. Le maquillage permanent en fait partie. Très plébiscité par les femmes, il y a quelques années, le make-up de  longue durée consiste à pigmenter certaines zones du visage pour avoir l’air apprêté et maquillé  en toute circonstance.

Un maquillage permanent : des résultats plus naturels

Gain de temps, tenue de longue durée, bonne résistance  à l’eau, le maquillage permanent a tout pour plaire. Mais il ne fait pas l’unanimité. En effet, certaines personnes le considèrent comme étant démodé. Pourtant, il est plus que jamais en vogue. La dermopigmentation ne consiste plus uniquement à tracer un contour noir sur les lèvres, ni à dessiner un trait fin sur les sourcils. S’il y a quelques années, les résultats de cette technique laissaient à désirer actuellement, les rendus sont plus naturels. Au lieu d’opter pour des produits chimiques, les instituts de beauté préfèrent désormais le pigment maquillage permanent minéral ou organique. Les couleurs sont plus discrètes et restent lumineuses au fil des années. Par ailleurs, si autrefois, on avait recours à cette technique dans le seul but d’avoir un maquillage qui ne nécessite pas de retouches, aujourd’hui les femmes l’utilisent pour camoufler leurs petites imperfections. Les bouches trop fines sont redessinées avec subtilité, les cils gagnent en densité et les sourcils sont discrètement restructurés.

Une technique peu douloureuse pour un résultat  de longue durée

Toutes les femmes n’ont pas toujours le temps de s’adonner à leur routine make-up, ni de remettre une couche de mascara durant les heures de bureau. C’est tout l’intérêt du maquillage permanent. Plutôt que de se maquiller les paupières chaque matin, il suffit d’opter pour un eye-liner de  longue durée qui ne succombe ni à la pluie, ni au démaquillage. D’ailleurs, les résultats de la dermopigmentation peuvent tenir jusqu’à six ans, en fonction de la zone et de la nature de la peau,  ce qui permet de combler un manque de temps considérable. Par ailleurs, on pense souvent à tort qu’il s’agit d’une technique douloureuse. En effet, elle consiste à mettre en pratique les mêmes principes que le tatouage. Mais encore une fois, la douleur ressentie pendant la séance dépend uniquement de la personne et de la zone à maquiller. Cependant, plusieurs anesthésiants seront utilisés afin de limiter les sensations d’inconfort durant la prestation, notamment, si l’on compte corriger les défauts au niveau des yeux et des lèvres.

Massage sexy

Réussir un massage sexy et sensuel

Beauté_cosmétiques DIY

Quelques bonnes raisons d’élaborer soi-même ses produits cosmétiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *