Bien-être : retrouver sa virginité grâce à l’hyménoplastie

Érigé au rang de symbole de la virginité dans de nombreuses cultures, l’hymen pique la curiosité de nombreuses femmes dont la vôtre. Et pour cause, il est possible aujourd’hui de reconstruire un hymen rompu : pour cela il suffit de vous rapprocher d’un chirurgien esthétique qui pratiquera une hyménoplastie. Zoom sur cette petite membrane pas comme les autres. 

C’est quoi l’hyménoplastie ?

L’opération qui consiste à reconstruire un hymen permet de retrouver son intégrité corporelle après un traumatisme – viol, première relation sexuelle catastrophique notamment – une relation amoureuse difficile, d’avoir un hymen intact avant la cérémonie de mariage ou encore de rendre l’hymen indolore lors des rapports notamment. La reconstruction de l’hymen par un chirurgien esthétique spécialisé reste alors intacte jusqu’à un nouveau rapport sexuel. L’hyménotomie est alors une opération chirurgicale légère qui permet de créer ou d’agrandir l’ouverture de l’hymen pour retrouver un bien-être, vivre une sexualité épanouie.

Qu’est-ce que l’hymen ? 

L’hymen varie d’une femme à l’autre : il n’existe pas d’anatomie standard à l’image de la poitrine d’ailleurs. Vous faites peut-être partie de celles qui naissent sans hymen ou comme d’autres, vous avez un hymen plus important qui obstrue l’orifice vaginal. Quoi qu’il en soit, l’hymen sépare le vagin de la vulve et ferme de manière partielle l’orifice vaginal afin de permettre l’écoulement des leucorrhées marrons, blanches ou encore de vos règles. L’hymen peut avoir une simple ouverture en son centre, être percé d’une multitude d’orifices, être divisé en deux fentes parallèles voire obstruer entièrement le vagin comme évoqué précédemment. Bien qu’il soit présent, cette partie de l’anatomie féminine ne joue pas un rôle physiologique spécifique et ne présente pas une utilité indispensable. 

Comment se déchire l’hymen ? 

De manière générale, l’hymen se rompt lors de votre premier rapport sexuel. Ce dernier peut également se rompre dans le cas d’une masturbation avec un objet volumineux ou d’un tampon. Dans d’autres cas, même si les cas sont plus rares, la pratique d’une activité sportive comme l’équitation, la danse classique ou encore le vélo peuvent entraîner la rupture de votre hymen sans qu’il y ait pénétration. Et contrairement aux légendes urbaines, si vous avez un hymen dit « souple », ce dernier peut ne pas céder sous la pression du pénis. Si le déchirement de l’hymen peut être plus ou moins douloureux, les saignements associés ne sont pas systématiques. Là encore, un hymen souple aura tendance à moins saigner et certains sont peu vascularisés (c’est-à-dire que la concentration en vaisseaux sanguins est très faible et en cas de rupture les saignements sont peu ou pas présents). Dans tous les cas, s’il vous est possible de le reconstituer, sachez que cette intervention n’est pas remboursée par la sécurité sociale, que la cicatrisation se fait en 1 mois environ et que la cicatrice cachée dans les replis devient invisible à l’œil nu au bout de 4 à 8 semaines selon les cas. Quoi qu’il en soit, si vous avez recours à une hyménoplastie, évitez le sport et les pratiques sexuelles durant quelques semaines, selon les préconisations du chirurgien esthétique. 

Un gel amincissant pour affiner votre silhouette

Les bonnes raisons d’acheter directement ses chaussures en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *