Traitement des cicatrices d’acné

L’acné peut être une grande source de frustration. Lorsqu’elle est correctement
traitée, elle disparaît sans laisser de traces. Mais dans certains cas, en plus d’être
douloureux, gênants et disgracieux, les boutons aiment aussi laisser des cicatrices.
Pour en venir à bout, il faut d’abord comprendre l’origine de la formation de ces
dernières et opter pour un traitement des cicatrices.

Origine des marques ou cicatrices post-acné

En général, l’acné provoque deux types de cicatrices, celle dite pigmentaire, laisse
une tache colorée sur la peau, une fois le bouton parti. Ce type de cicatrice disparaît
assez facilement, après quelque temps. Quant à celle dite hypertrophique, elle est
plus récalcitrante, et laisse des traces indélébiles sur la frimousse, en l’absence de
soins dermatologiques. En effet, même le bouton le plus discret représente un
véritable nid à inflammations. La peau réagit par la suite avec une augmentation du
flux sanguin sur la zone concernée et transporte des globules blancs pour combattre
les microbes. C’est à cet endroit que se forment les cicatrices d’acné, là où un
bouton a provoqué une telle inflammation que les enzymes en viennent à attaquer le
collagène et l’élastine de la peau.
La peau réagit répare les dégâts en produisant des tissus cicatriciels. Mais le
résultat, loin d’être parfait, donne plutôt un aspect creux à la peau, l’origine de
l’apparition des cratères, ou cicatrices atrophiques, selon les dermatologues. Les
marques d’acnés sont plus visibles sur les peaux plus claires. Sur les peaux plus
foncées, l’inflammation déclenche une surproduction de mélanine, pour faire
apparaître une tache brune persistante, l’hyperpigmentation post-inflammatoire. En
l’absence de traitement, ces marques perdurent plusieurs mois. Les traitements
possibles sont, d’une part, se faire prescrire des rétinoïdes, des composés chimiques
exfoliants. D’autre part, il y a aussi le microneedling.

Pourquoi recourir au microneedling ?

Le microneedling est un traitement de la peau non chirurgical, non invasif, sans
injection, pour améliorer l’aspect global de la peau du visage et lutter contre les
pathologies de la peau. En clair, il permet de traiter le vieillissement cutané,
densifier la peau et corriger les cicatrices d’acné. Il est réalisé à l’aide d’un petit
rouleau qui contient une trentaine de micro-aiguilles, mesurant entre 0,2 et 0,5 mm.
L’idée est de réaliser des micro-perforations, dans les différentes couches de
l’épiderme, et ce, à des profondeurs et vitesses variées pour de meilleurs résultats.
L’intérêt de cette perforation est que ces petits trous favorisent la stimulation de la
synthèse des fibroblastes, les cellules responsables de la qualité de la peau.
Lorsqu’elles sont reboostées, elles peuvent produire davantage d’élastine et de
collagène, deux protéines essentielles à l’élasticité de la peau. A l’instar de toutes
blessures au niveau de l’épiderme, ces micro-perforations permettent d’activer le
processus de cicatrisation, de quoi favoriser le renouvellement cellulaire. Grâce à ce
procédé, la peau absorbe mieux les crèmes et autres soins du visage. 3 séances de
microneedling au minimum sont requises pour des résultats manifestes. Il est
conseillé de trouver un dermatologue autour de moi pour une consultation
spécialisée. On pourra constater une meilleure élasticité de la peau, production de
collagène, réduction des rides et ridules, rajeunissement cutané.

Se faire aider pour plaire et se plaire

Laisser un commentaire