Le “sans glu” à la loupe

Même si le gluten contient des lipides, des glucides, des minéraux, le principal constituant du gluten sont les protéines. Le gluten est naturellement présent dans les principales espèces de céréales – le blé, l’épeautre, le seigle, l’orge, le kamut, l’avoine par exemple – et par extension dans le pain, les pâtes, la farine, la semoule, la pâte à pizza, les gâteaux ou encore les pâtisseries notamment. Cette dernière confère alors aux produits transformés une texture moelleuse et leur donne de l’élasticité. Mais voilà, à l’image du lait, une partie de la population est incapable de la digérer correctement. Tandis qu’une autre partie en est allergique – en cas d’absorption, la paroi de l’intestin est irritée ce qui provoque son inflammation – d’autres, sont atteints de la maladie cœliaque, les villosités de la paroi gastrique sont alors détruites par le système immunitaire. L’intolérance au gluten varie de l’hypersensibilité à la maladie. Quels sont alors les bienfaits d’un régime sans gluten ? 

Les bienfaits santé du « sans glu »

Adopter une alimentation sans gluten s’accompagne souvent d’effets bénéfiques sur l’organisme. D’autant, qu’il existe aujourd’hui sur le marché de nombreux produits alimentaires qui en sont dépourvus comme le pain de mie sans gluten par exemple. Quoi qu’il en soit, l’exclusion partielle ou définitive du gluten dans l’alimentation facilite la digestion et réduit les troubles digestifs comme les maux de ventre, les ballonnements, les flatulences, les diarrhées en particulier. En parallèle, l’organisme assimile mieux les aliments, le système immunitaire est également renforcé. Tout en réduisant le phénomène de rétention d’eau, le corps connaît alors un regain de vitalité et d’énergie et en général, tous ces bienfaits s’accompagnent d’une perte de poids

Même si à la base, la mise en place d’un régime « sans gluten » a été faite pour aider les personnes intolérantes au gluten ou souffrant de la maladie cœliaque à trouver une alimentation adaptée à leur pathologie, il n’en demeure pas que ce mode de consommation permet d’atteindre un mieux-être, de favoriser la perte de poids, mais aussi d’améliorer ses capacités sportives. Attention toutefois, mieux vaut en parallèle adopter un régime alimentaire sain, équilibré, varié, ni trop gras ni trop sucré au risque de perdre tous les bénéfices procurés par le sans glu.

Pourquoi préfère-t-on installer un spa chez nous ?

Un stimulant sexuel pour booster votre libido

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *