La figue, un puissant allié au quotidien

Le fruit anti pépin

Si les fruits d’été sont juteux et plein de vitamines, la figue n’est pas en reste et adoucit la fin des vacances. Son goût unique se marie aussi bien avec du sucré que du salé, elle se consomme ainsi crue ou cuite et est bourrée de bienfaits. Par chance, sa pleine période est de fin août à mi-septembre.

La figue, un allié santé non soupçonné aux mille bienfaits pour l'organisme

La figue, un allié santé non soupçonné aux mille bienfaits pour l’organisme

Remède de grand mère

Les bienfaits de la figue sont connus depuis longtemps. Ainsi en décoction elle adoucit une toux et calme la gorge. Prise en bain de bouche, elle viendra à bout d’un aphte. En frottant la pulpe du fruit directement sur les lèvres, elle agit tel un baume.  Elle aide ainsi à la cicatrisation des plaies tout en faisant disparaître les gerçures.

Bien choisir

Pour ne pas se tromper, il faut la prendre mûre c’est à dire un peu molle au toucher, légèrement ridée mais sans trou.

Des fibres pour détoxifier l’organisme

La rentrée c’est aussi la période où on reprend de bonnes résolutions. Pour commencer du commencement, il faut éliminer les toxines en trop dans le corps. Pour cela rien de tel qu’une cure “detox”.
La figue est souvent au programme de ces cures minceur / bien être car elle est pleine de fibres ! En effet, ce fruit est composé de 30% de fibres solubles et de 70% de fibres insolubles. Celles-ci ont la particularité d’augmenter la quantité de selles puisqu’elles absorbent l’eau que contient le tube digestif. Le résultat, terminé les épisodes de constipation au moment du changement de régime alimentaire de ma rentrée. Les contractions de l’intestin sont stimulées et plus rapprochées, le transit se voit donc accéléré.
Une cure de 48h de figues suffit pour restaurer un intestin paresseux !

Ménager les intestins fragiles

Attention cependant, les personnes sensibles de l’intestin peuvent percevoir quelques ballonnements. Pour les éviter respecter le principe de la mastication : 20 fois avant d’avaler pour aider l’estomac à digérer plus facilement. Ou tout simplement, les consommer cuite ou séchée (compote ou en dés dans un gâteau) : la cuisson adoucit les fibres les rendant plus digestes et tout aussi efficaces.

Deux figues pour un squelette robuste

Une figue fait environ 50g et représente 33 kcal, en doublant la dose cela constituera un encas nourrissant et très peu calorique. Parfait pour els personnes qui font attention à leur ligne, pas de raison de culpabiliser. La figue renferme des fibres satiétogènes qui donnent une impression d’estomac plein. Elle permet de contourner habilement les fringales sans se jeter sur un biscuit.
Par ailleurs, la figue est fortement recommandée dans le régime alimentaire d’un enfant en pleine croissance. Contenant 38 mg de calcium pour 100g, elle est également excellente pour les personnes âgées souffrant d’ostéoporose. En bonus, elle contient 15 mg pour 100g de phosphore, l’oligoélément qui aide à figer le calcium sur les os.

Toujours la pêche

La figue contient quasiment toutes les vitamines du groupe B et de la vitamine C ! Ainsi, après une journée harassante, une figue fraîche redonne un coup de boost. Et ce n’est pas tout, véritable cocktail d’énergie, elle contient du magnesium en bonne quantité (15 mg pour 100g), du fer et de la manganèse. Tout cela pour renforcer le corps et l’esprit, le manganèse étant un des oligoéléments dont dépend le fonctionnement cérébral. Pour finir, son taux de glucide d’environ 13% est une source de tonus inattendue. A consommer donc de préférence au petit déjeuner pour être à fond jusqu’au soir, ou à incorporer en morceau dans une salade fraîche le midi avec quelques noix.

La figue, l’ennemi des radicaux libre

Elle déploie un blocus antioxydant pour leur barrer la route : vitamines A, C et E, flavonoïdes, lycopène, lutéïne et bétacarotène.
En pratique, cela diminue le taux de cholestérol et fait reculer l’artériosclérose. Elle lutte contre la plupart des cancers : prostate, sein, poumon et est utile contre les maladies cardio-vasculaires. Elles repoussent la cataracte et la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age).

Astuces de consommation

Le lycopène, la lutéine et le bêtacarotène sont mieux assimilés si ils sont consommés avec du gras. Cela tombe bien, la saveur de la figue s’accommode particulièrement bien avec du fromage de chèvre, des noix ou encore du magret de canard !

Les 10 huiles essentielles indispensables

Optimiser le temps présent en gonflant son ventre et ses poumons d'oxygène, permet de se recentrer sur un bon rythme de vie

La naturopathie

One thought on “La figue, un puissant allié au quotidien

  1. Pingback: Contre l'hypertension artérielle : enfin un régime sans carence - Action santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *