La naturopathie

Avez-vous déjà entendu parler de la naturopathie ? Sachez que sur ces 5 dernières années, 2000 praticiens formés exercent à temps complet en France ! On se penche aujourd’hui sur cette médecine alternative qui séduit de plus en plus.

Qu’est-ce que la naturopathie ?

Tendance depuis 5 ans en France, cette discipline existe depuis une trentaine d’années en Allemagne et en Suisse. Comme les Fleurs de Bach, la théorie de la naturopathie fait partie des médecines douces. Elle dit que la maladie n’est pas le centre du problème.
Plus précisément, qu’il faut veiller à ce qui entre et ce qui sort de notre corps. Dans un but d’éliminer les toxines néfastes afin d’apaiser l’ensemble des cellules du corps humain.

Comment se déroule une consultation ?

Lors du premier RDV, le naturopathe explique sa démarche pour voir si le patient est en accord avec ses principes. Le dialogue est important car la naturopathie considère la globalité d’un patient et ne se focalise pas sur une douleur localisée.
Qualité du sommeil, routine quotidienne, ambiance au travail, régime alimentaire, stabilité du poids, pratique d’un sport… tout ces points sont passés au crible. Ils qui permettront au médecin naturopathe de cibler la source des maux.

Prendre le contrôle de son corps

La première mission va être de “détoxifier” pour partir sur un terrain propre. Désaler, désucrer et dégraisser. Le père de la naturopathie Pierre Valentin Marchessau explique que :

“Cette approche naturelle a un but optimiste. En prenant conscience de son corps, on en devient maître. S’auto-guérir est un pouvoir qui réside en nous tous, il suffit de savoir s’écouter.”

Se soigner seul et sans chimie, un rêve qui devient réalité pour certaines pathologies grâce à la naturopathie.

Examens plus poussés

Certains naturopathe proposent des examens médicaux plus pointus. Ainsi, on parle d’iridologie, l’examen de la partie colorée de l’œil qui révélerait bien des choses sur l’état de notre organisme.
Des bilans biologiques (sanguins, génétiques) peuvent parfois être nécessaires, en fonction des méthodes pratiquées.

La naturopathie ne remplace pas un médecin

La naturopathie est considérée comme une médecine holistique. C’est à dire que le naturopathe ne peut établir de diagnostic certifié. Il n’est pas non plus habilité à gérer le traitement en cas de maladie chronique. Il ne peut en aucun cas proposer de modifications de posologie ou bien remplacer certains médicaments par des compléments naturels. Un médecin naturopathe se consulte en complément d’un médecin généraliste.

Un rôle de conseiller

Comme son nom l’indique, la naturopathie oriente vers un traitement naturel. L’hygiène alimentaire est donc un des fondements de cette théorie. Le praticien proposera de bouleverser son régime et les produits habituellement consommés. Évidemment qui dit naturel dit fruits et légumes mais aussi des graines germées, du quinoa et… du pollen ou encore des algues ! Le ventre est le deuxième cerveau, il faut bien le nourrir pour qu’il fonctionne bien.

Le naturopathe est un accompagnant qui complète le diagnostic du médecin par une approche de médecine douce

Le naturopathe complète le diagnostic du médecin par une approche de médecine douce

En pratique qu’est-ce que ça donne ?

Des changements alimentaires permanents fait en douceur. Ou sous forme de cure (avant l’hiver, pour préparer un voyage au soleil, se remettre d’un moment difficile…). Dans les grandes lignes :
– réduire les quantités de produits à base de farine blanche de blé (pain), de lactose et de gluten qui sont indigestes.
– parfois même supprimer complètement les aliments dits carnés (à base de viande) si le patient souffre de digestion difficile.
– consommer des tisanes aux herbes et fleurs pour une meilleure digestion.
– ainsi que des compléments alimentaires à base de plantes drainantes.
Tout cela nettoiera le corps des toxines polluantes.
Il est, en parallèle, conseillé de ne pas trop se sédentariser. Bouger, marcher… pratiquer une activité sportive même douce. Le fait de se dépenser décongestionne et expulse les ondes négatives et les contrariétés du quotidien. Cela permet de mieux contrôler ses émotions.

Il existe de nombreuses autres méthodes de médecine douce : la relaxation, la réflexologie, la sophrologie, les Fleurs de Bach, les exercices respiratoires, les massages… En général un naturopathe diplômé (380 en France en 2015 !) maîtrise toutes ces pratiques. Cela lui permet de choisir une méthode en fonction des énergies du patient.

Est-ce que ça marche ?

Prendre le temps de se concentrer sur soi permet d’apprendre à se connaître. Le corps est une machine très évoluée et chacun est constitué différemment. Le naturopathe nous force à prendre ce précieux temps et à nous le consacrer. En cela déjà, la naturopathie est efficace.

Aborder en douceur le point douloureux

Ensuite, il existe de nombreux témoignage de personnes qui ont vaincu du stress, des angoisses, de la fatigue et même de la boulimie seulement grâce à la naturopathie. Après avoir fait le tour de tous les médecins spécialistes, parfois le blocage n’est pas physique mais psychique. Il suffit de questionner les bonnes zones pour avoir les réponses.
D’autres personnes ont simplement trouvé du réconfort en la présence d’une naturopathe. Lorsqu’on on ose pas parler à un psy mais qu’on a besoin de se confier, le naturopathe est très à l’écoute de la sensibilité de chacun. Il peut percevoir ce que l’on pense même si on ne le dit pas. Ainsi, il aide à traverser des périodes difficiles (comme après une longue maladie ou un décès) et permet de manière douce de prendre conscience de notre réalité et de l’optimiser pour mieux vivre. Le tout sans prendre d’anti-dépresseur.

Optimiser le temps présent en gonflant son ventre et ses poumons d'oxygène, permet de se recentrer sur un bon rythme de vie

Gonfler son ventre et ses poumons d’oxygène permet de se recentrer sur un bon rythme de vie

Un succès mérité

Les maux de notre siècle sont bien souvent liés au stress, au temps qui passe trop vite… La naturopathie axe les patients vers un état d’esprit zen où tous les fondamentaux de la vie sont passés en revue. Retravailler sa respiration, être à 100% dans ce que l’on fait, vivre le moment présent… Toutes ces petites choses qui nous replacent dans la réalité sont très importantes dans nos vies actuelles.
Ces séances peuvent être complétées par des cours de yoga où la respiration par le ventre est la base de l’attitude. Si on ne respire pas comme il faut, on ne tient aucune posture.

Une approche dépoussiérée

En effet, la naturopathie est revenue sur le devant de la scène récemment avec le mode de vie biologique et la raw food (manger cru). Les jeunes naturopathes en ont profité pour rajeunir leur profession qui avait une image fade. Pour s’adapter à une clientèle urbaine, ils ont axé la communication sur le “flexitarisme”. Ce qui signifie :

Je ne mange pas que des légumes verts cru sans vinaigrette, je peux manger des produits animaux et j’ai un mode de vie sociale sympa !

Comme toutes les médecines douces, aucun risque, sinon que ça ne fonctionne pas.
Si vous êtes tentés par une formation, plus d’informations sur le site de la fédération françaises des écoles de naturopathie.

 

La figue, un puissant allié au quotidien

Popeye, un grand amateur d'épinards !

Astuces pour ne pas manquer de Fer

One thought on “La naturopathie

  1. Pingback: Comment lutter contre le stress - Beauté et Bien-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *