Pourquoi le changement d’heure nous fatigue-t-il ?

Tous les ans depuis 45 ans, on avance ou on retarde les horloges d’une heure pleine. Manque de concentration, perte d’appétit et surtout fatigue, les effets du changement d’heure sur notre organisme sont multiples. Pourquoi ce décalage horaire nous fatigue-t-il tant ? Et comment bien s’y préparer ?

Changement d’heure : un sommeil perturbé

Troubles généraux

Lorsque nous avançons l’horloge d’une heure à l’automne, nous « gagnons » une heure de sommeil. Et à l’inverse, une heure est « perdue » lorsque nous la reculons au printemps. Comme le confirme l’avis matelas Tempur, le sommeil, fonctionnant par cycle de 24 heures, peut être perturbé durant quelques jours. En effet, le passage à l’heure d’été ampute le sommeil d’une heure, ce qui peut entraîner chez certaines personnes :

  • Des troubles de l’appétit ;
  • Des troubles de l’attention ou de l’endormissement ;
  • Des troubles de l’humeur ;
  • Une baisse de la capacité de travail.

Selon certains scientifiques, le changement d’heure engendre des effets plus néfastes que le décalage horaire sur la santé. De manière plus concrète, cet évènement ne va pas de pair avec les changements d’activités, comme pendant les voyages par exemple. Sans changer de quotidien géographique, vous devez décaler toutes vos activités, déstabilisant vos repères temporels (heure des repas, heure du coucher, heure du réveil, etc.).

Perturbations hormonales relatives au changement d’heure

Les troubles du sommeil peuvent aussi être corrélés à des dérèglements hormonaux, directement liés au changement d’horaire. En effet, la longueur de la nuit, différente en hiver et en été, affecte directement la mélatonine. Cette dernière désigne l’hormone régulant le rythme éveil/sommeil. Deux heures de lumière atténuée s’avèrent nécessaires pour que cette « hormone du sommeil » atteigne le niveau qu’il faut au déclenchement du sommeil.

En quoi le changement d’heure perturbe-t-il votre organisme ?

L’organisme correspond à une mécanique très bien rodée dont la capacité d’auto-régulation et le mode de fonctionnement étonneront toujours. S’adaptant constamment à son environnement, il aime pourtant la stabilité. L’horloge biologique orchestre cette mécanique qui n’apprécie pas beaucoup les perturbations, surtout celles concernant son rythme, marqué par l’alternance entre la nuit et le jour. Plutôt anodin puisqu’il ne s’agit que d’une heure, le changement d’heure est loin de l’être pour l’organisme. En effet, chaque bouleversement horaire impose un réajustement de tous les repères temporels. Après le basculement à l’heure d’hiver, l’organisme, déstabilisé dans ses habitudes, se sent ainsi fragilisé. Cela se manifeste par une fatigue plus importante et, parfois même, une baisse évidente de forme passagère.

Changement d’heure : comment s’y préparer ?

D’après les scientifiques et les avis matelas Tempur, il faut à peu près une semaine pour que l’organisme s’adapte au changement d’horaire causé par le passage à l’heure d’hiver ou d’été. Pour s’y préparer au mieux, plusieurs précautions sont à prendre. En premier lieu, il est vivement conseillé de décaler vos heures de sommeil de quelques quarts d’heure pendant deux ou trois jours en amont. Vous ne devez pas arriver au changement d’horaire avec une dette importante de sommeil. En effet, pour vous adapter sans encombre à cette nouvelle heure, votre corps ne doit en aucun cas être en manque de sommeil.

Ensuite, vous devez limiter le stress occasionné par la crainte de ne pas vous réveiller. N’hésitez donc pas à programmer les équipements électroniques la veille.

Il est également recommandé de profiter de l’ensoleillement et prévenir ainsi la dépression saisonnière, surtout lors du passage à l’heure d’hiver.

Dans la mesure du possible, n’hésitez pas à modifier votre rythme de travail pour vous caler sur le rythme solaire. Mieux vaut se rendre plus tôt au travail pour terminer plus tôt et profiter ainsi de la lumière naturelle jusqu’à la fin de la journée. Dans le même registre, ne modérez en aucun cas vos repos dans la semaine suivant le changement d’horaire.

Par ailleurs, recourir à une cure de magnésium de vitamines est une très bonne idée, tout comme les compléments alimentaires apaisants. Privilégiez ceux qui contiennent du houblon ou de la valériane. Pensez également à optimiser votre rythme de sommeil quelques jours voire quelques semaines avec le changement d’heure. Ainsi, vous rattraperez le décalage final d’une heure. Pour ce faire, vous devez dormir dans d’excellentes conditions. Par exemple, installez-vous dans un matelas de qualité qui vous offre un confort exceptionnel. Les avis matelas Tempur vous prodigueront les meilleurs conseils à ce sujet. Cela vous permet de minimiser l’impact du changement d’horaire sur l’horloge biologique de votre organisme.

Suivez également les conseils habituels sur l’hygiène du sommeil :

  • Pas d’excitant après 16 h ;
  • Pas de repas trop alcoolisé ou trop lourd le soir ;
  • Pratiquer une activité relaxante avant de vous coucher ;
  • Éviter tout écran lumineux empêchant l’organisme de sécréter la mélatonine correctement.

Pour finir, consultez rapidement un médecin si jamais la fatigue persiste. Chaque organisme étant différent, vous devez vous faire ausculter pour connaître les traitements adaptés au vôtre.

Bague Pierre précieuse

Avec quelles pierres aimeriez-vous que votre bague soit constituée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *