La sophrologie, qu’est-ce que c’est ?

D’après l’étymologie, les sources du mot sont grecques et se comprennent ainsi : “sos” (harmonie), “phren” (conscience), “logos” (étude). La sophrologie permet de concilier harmonieusement le corps et l’esprit.
Cette méthode de médecine douce a été créée dans les années 1960 par un psychiatre, le Dr Caycedo. Elle allie les techniques de bien-être orientales et la relaxation occidentale.

Les objectifs de la sophrologie

En pratique, la sophrologie est basée sur les principes zen (power yoga et méditation bouddhiste) et les méthodes occidentales de relaxation (Schultz, Vittoz et Jacobson). Le but est de prendre conscience des ressources que l’on possède en soi-même. Ainsi on ne puise que ce dont on a besoin.

Un état modifié de conscience

Lors d’une séance de sophrologie, le praticien met le patient dans un état entre le sommeil et la veille. Cet état de conscience est propice à la prise de conscience de l’inconscient, comme pendant une séance d’hypnose. Le patient se rend compte de certaines capacités jusque là ignorées ou peu exploitées.
La sophrologie est très souvent pratiquée sur les patients victimes de stress. Les séances vont permettre petit à petit d’apprendre à se connaître et donc à mieux maîtriser ses états d’âme, se détendre, mieux se concentrer et gérer ses émotions.
En intervenant sur l’inconscient, le patient va rééduquer lui-même son cerveau. Ainsi, dans certains cas, l’exercice portera sur l’amélioration de son propre regard sur soi. Une fois la confiance gagnée, les améliorations se ressentent immédiatement. Les situations délicates sont appréhendées beaucoup plus sereinement car le patient arrive désormais à mesurer ses réactions et à les doser au plus juste.

L’importance du corps

Le corps a une grande importance durant la séance. En effet, si il n’est pas détendu et apte à recevoir un enseignement, le sophrologue le ressentira et la séance sera inefficace. Il est primordial que le praticien ressente que le corps est à l’écoute et dans une optique positive.
A force de faire des séances, le patient ressent qu’à partir du moment où le corps est détendu, l’esprit suit et devient positif et serein à son tour.

sophrologie tension respiration

En sophrologie, la respiration permet d’évacuer les tensions

Pour se détendre, le sophrologue enseigne des techniques de respiration (comme la cohérence cardiaque). Cela permet de calibrer son rythme cardiaque et donc également dynamiser sa circulation sanguine. Certains de ces exercices peuvent être reproduit dans la vie quotidienne en situation de stress.

L’action positive

L’enseignement majeur de la sophrologie est l’action positive. Des scientifiques ont prouvé qu’avoir une bonne image de soi, la capacité de sortir le positif de tout et percevoir des sentiments positifs a une action physiologique et psychologique sur l’être humain.

Bien sûr, notre bien être dépend du confort, de notre travail, de nos relations avec la famille et les amis. Mais la base du bien-être est d’être bien dans son corps, sa tête et ses émotions. Lorsque l’on se connait suffisamment, on devient adaptable à toute les situations et toujours dans la sérénité.
Crédit photo : Pixabay

légumes arrêter de fumer sans grossir

Arrêter de fumer sans grossir

iode océan slow

Lutter contre le surmenage grâce à la Slow Attitude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *